Monarchie millénaire, le Maroc a fait le choix d’un système politique démocratique marqué par la séparation et l’équilibre des pouvoirs ; le Chef du Gouvernement, choisi à l’issue d’élections
législatives tenues tous les cinq ans, conduit la politique gouvernementale sous l’autorité du
Souverain, qui préside le Conseil des Ministres. Cet équilibre des pouvoirs a fait du Royaume un havre de stabilité et résilience dans un environnement en profonde mutation.

Un pays stable

Sa Majesté le Roi Mohammed VI est le vingt-troisième monarque de la dynastie alaouite.

« Le Maroc est une monarchie constitutionnelle, démocratique, parlementaire et sociale. Le régime constitutionnel du Royaume est fondé sur la séparation, l’équilibre et la collaboration des pouvoirs, ainsi que sur la démocratie citoyenne et participative, et les principes de bonne gouvernance et de la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes. »
Article premier, Constitution de 2011

« Le Roi, Chef de l’État, son Représentant suprême, Symbole de l’unité de la Nation, Garant de la pérennité et de la continuité de l’État et Arbitre suprême entre ses institutions, veille au respect de la Constitution, au bon fonctionnement des institutions constitutionnelles, à la protection du choix démocratique et des droits et libertés des citoyennes et des citoyens, et des collectivités, et au respect des engagements internationaux du Royaume. »
Article 42, Constitution 2011

Le pouvoir exécutif

Le Roi nomme le chef du gouvernement à l’issue des élections législatives ; il nomme également sur proposition du chef du gouvernement les ministres et secrétaires d’Etat. Le gouvernement exerce le pouvoir exécutif.

Le pouvoir législatif

Le Parlement exerce le pouvoir législatif. Il est composé de deux chambres, la chambre des Représentants et la chambre des Conseillers, dont les membres tiennent leur mandat de la nation. Comme dans tous régimes parlementaires, les textes de lois sont proposés soit par le chef du gouvernement soit par les membres du Parlement.

Le pouvoir judiciaire

La constitution de 2011 a consacré l’indépendance du pouvoir judiciaire, notamment à travers la promulgation de la loi relative au transfert des attributions de l’autorité gouvernementale chargée de la justice au Procureur Général du Roi près de la Cour de Cassation.

La régionalisation avancée

LES RÉGIONS DU MAROC

Le Maroc comprend 12 régions administratives. Chaque région se caractérise par son patrimoine historique, sa culture singulière, ses paysages, son climat, sa faune et sa flore variées et ses traditions.

AU PLAN POLITIQUE

Le Maroc a adopté un système de gouvernance régionale décentralisée et déconcentrée. La Constitution du 1er juillet 2011 indique que l’« organisation territoriale du Royaume est décentralisée, fondée sur une régionalisation avancée. ». Ce système vise à transférer les pouvoirs de gestion de l’Etat central vers les régions, dans un cadre progressif et maitrisé.